Retour à Protestantisme et société

Retour à l'accueil

Les 40 ans de la catéchèse oecuménique à Oullins

Une expérience unique en France ... et peut-être ailleurs !

Les 40 ans de la catéchèse oecuménique à Oullins

L'histoire :

Oullins est une ville de 26 000 habitants mitoyenne de Lyon.

C'est une cité dont l'histoire remonte au Moyen-Age, mais la ville moderne s'est essentiellement construite à partir du XIXème siècle, à la faveur du développement du chemin de fer. C'est ici, en effet, que furent installés des ateliers de construction de locomotives pour la ligne Paris-Lyon-Marseille.

Cette ville a été bâtie en grande partie par des catholiques et par des protestants venus de l'ancienne province du Vivarais et des Cévennes. Elle a, aussi, bénéficié, à l'époque de Napoléon III, de la présence d'une élite souvent protestante liée au mouvement philanthropique des Saints Simoniens (la figure la plus remarquable étant le banquier (co-fondateur du Crédit Lyonnais ) et négociant en soies François-Barthélemy Arlès-Dufour, auquel il convient d'associer le pasteur Joseph Martin-Paschoud, ami de l'écrivain et homme politique Alphonse de Lamartine).

La ville a, en fait, une très longue histoire religieuse chrétienne :

• Une histoire catholique, car les archevêques de Lyon y ont eu une résidence d'été au XVIIIème siècle (le « Château d'Oullins », devenu depuis, avec le père Lacordaire au XIX ème siècle, un réputé centre scolaire placé sous le vocable de Saint-Thomas d'Aquin) et parce que de nombreux couvents et de nombreuses congrégations s'y sont installés au cours des décennies.

• Une histoire protestante puisque, aux premiers temps de la Réforme, alors que le culte protestant était interdit à Lyon, un premier temple y fut autorisé dès l'an 1600.

Dans l'après-guerre, en 1945-1946, le curé d'Oullins, l'abbé Gerin, sans doute conscient de l'importance de l'apport protestant à la ville et par esprit évangélique d'ouverture, a eu le souci d'aider la communauté protestante réformée à trouver une propriété où ériger un temple puisque la ville n'en comptait plus depuis la Révocation de l'Edit de Nantes. C'est ainsi qu'a été acquise par les protestants une gentilhommière du XVI ème siècle où a été créée la paroisse protestante dite « de La Sarra d'Oullins ».
A cette époque (de 1945 à 1955) se trouvait en responsabilité de la paroisse protestante le pasteur Arnold Brémond, qui avait fréquenté l'abbé Paul Couturier, un des grands « apôtres » de la prière pour l'Unité des chrétiens. Dès lors, les communautés catholique et réformée vont entretenir des relations de plus en plus étroites.

Au début des années 1970, catholiques et protestants commencent à penser à la mise en oeuvre d'une catèchèse commune. Des enfants (nés de couples mixtes ou qui sont simplement dans les mêmes écoles) en font la demande. Le pasteur Michel Bonneville et le père Daniel Vandenbergh sont prêts pour l'aventure. Au printemps 1974, un catéchisme commun commence à Oullins, avec 50 enfants catholiques et 50 enfants protestants !

Comment cette Catéchèse fonctionne-t-elle ?

Ce qui est né en 1974 n'a pas cessé d'exister depuis. Les pasteurs et les curés qui sont nommés à Oullins par leurs institutions hiérarchiques le sont avec pour mission de continuer à faire vivre cette aventure exceptionnelle à dimension prophétique.

Il n'existe pas d'expérience semblable qui aurait tenu si longtemps en France ! Et nous n'en connaissons pas d'autre en Europe (même dans la Suisse voisine) et ailleurs dans le monde.

Actuellement, 40 ans après sa création, la Catéchèse oecuménique d'Oullins réunit une centaine d'enfants et d'adolescents, scolarisés en primaire et en collèges. Les animateurs/trices sont principalement des parents d'enfants.

Il est proposé aux jeunes un parcours qui comprend 9 rencontres mensuelles dans l'année scolaire, le samedi de 9h30 à 12h30 (temps auquel s'ajoute, pour les collégiens, celui du repas partagé ensemble).

Chaque rencontre est préparée par les animateurs/trices au cours de deux soirées :
• Une soirée « biblique » pour travailler un texte qui sera étudié et réfléchi avec les enfants.
Peuvent participer à cette rencontre d'autres personnes que les animateurs/trices.
• Une soirée pour travailler la pédagogie.

Cette catéchèse est d'abord une catéchèse biblique, qui repose sur une découverte de la Parole de Dieu dans les Livres de la Bible.

Des temps spécifiques sont proposés, en plus, avec l'appui d'adultes appelés « aînés dans la foi » aux enfants et jeunes d'obédience catholique qui demandent à se préparer et à recevoir un sacrement.

En plus des rencontres de catéchèse, enfants et jeunes sont conviés à des temps de célébration :
Deux cultes selon la liturgie réformée, qui sont préparés et animés par la Catéchèse oecuménique.
• Une « messe en famille » avec accueil dans l'église du centre d'Oullins (l'église Saint-Martin) de toute la paroisse protestante qui rejoint, ce jour-là, l'assemblée dominicale catholique.

Les enfants catholiques sont, par ailleurs, invites au cours de l'année à 5 autres « messes en famille», ainsi qu'à une célébration particulière le Jeudi Saint.

Lors des cultes et messes vécus en commun se pose à chaque fois, douloureusement, la question de la participation ou non à la « fraction du pain », catholiques et protestants n'ayant pas la même approche de la célébration eucharistique. L'Eglise Protestante Unie se montre ouverte à la participation des catholiques à sa Sainte Cène; mais l'Eglise Catholique demande à ce que ses fidèles ne s'engouffrent pas trop rapidement dans des pratiques qui laisseraient faussement croire que nos Eglises sont parvenues à s'accorder devant cette grande fracture théologique et ecclésiologique.